L’entretien professionnel : en quoi cela consiste ?

La loi du 5 mars 2014 portant sur la réforme de la formation professionnelle a rendu l’entretien professionnel obligatoire. Il doit être mené au moins tous les 2 ans.

Cet entretien professionnel permet de faire un point sur les perspectives d’évolutions professionnelles et sur les formations de votre salarié (formation, validation des acquis de l’expérience, activation et abondement du compte personnel de formation (CPF), conseil en évolution professionnelle).

Un bilan tous les 6 ans doit constater la réalité de la tenue de ces entretiens bisannuels et des actions qui ont en découlé.

Jusqu’au 31 décembre 2020, les employeurs de plus de 50 salariés ont encore le choix entre 2 règles pour ne pas être sanctionnés :

  • Avoir bénéficié des entretiens professionnels tous les 2 ans ET avoir bénéficié d’au moins 2 des mesures suivantes :
    • au minimum une action de formation
    • acquisition d’un élément de certification professionnelle (diplôme ou autre certificat) validant une formation ou bien via une  VAE (Validation des acquis professionnels)
    • une progression salariale
  • Ou avoir bénéficié des entretiens professionnels tous les 2 ans ET bénéficié :
    • d’une action de formation non-obligatoire

Pour les entreprises de plus de 50 salariés, le non-respect de ces obligations est sanctionné par l’abondement du crédit du compte personnel de formation (CPF) du ou des salariés lésés (pouvant aller jusqu’à 3000€).

Mise à jour au 3 décembre 2020 :

Une ordonnance du ministère du Travail, publiée le 3 décembre 2020 au Journal officiel, prévoit de reporter à nouveau la date limite pour réaliser les entretiens professionnels.

L’échéance sera de nouveau repoussée de six mois, au 30 juin 2021. Cela s’applique également aux entretiens professionnels “classiques”, devant être réalisés tous les deux.

Cette ordonnance suspend également jusqu’au 30 juin 2021 l’application des sanctions prévues dans le cas où les entretiens professionnels n’ont pas été réalisés dans les temps.

Suite à la crise sanitaire liée au Covid-19, les entretiens « états des lieux » qui devaient avoir lieu en mars 2020, peuvent être reportés jusqu’au 1er janvier 2021. Les sanctions sont également suspendues jusqu’au 1er janvier 2021.

Bon à savoir sur l’entretien professionnel !

Les entretiens approfondis pour les salariés embauchés avant le 7/3/2014 doivent avoir lieu au plus tard le 31/12/20, sous peine de sanction.

Les entreprises qui réalisent les entretiens avant le 21/12/20 peuvent choisir entre 2 règles pour éviter les actions (règle du 5 sept 2018 ou règle de mars 2014 plus souple).

L’entretien professionnel est un outil de management qui peut est très utile notamment en période actuelle : télétravail, fragilité des entreprise, questionnement des salariés, etc.

L’entretien peut se faire à distance (visioconférence).

La période de sous-activité actuelle peut permettre aux salariés de se former (et répondre aux obligations de l’employeur).

Pendant l’entretien professionnel, l’employeur à l’obligation d’évoquer la VAE et le CEP.

En savoir plus sur l’entretien professionnel :

Jeudi 23 septembre 2021Forum de l'évolution professionnelle

Découvrez les dispositifs qui permettent de se former, de devenir indépendant, de valider un diplôme, d’être accompagné dans son évolution professionnelle...

Evénement gratuit et ouvert à tous.