Reconversion professionnelle : comment faire en période de crise sanitaire ?

Florence VIAL, Directrice du CIBC Rhône et représentante du CEP (Conseil en évolution professionnelle) à Oullins était l’invitée du Grand Direct mercredi 27 janvier 2021. Elle apporte à Manylam MAO les réponses autour de la reconversion professionnelle en cette période de crise sanitaire.

Retrouvez dans cet article le podcast de l’émission en format audio et retranscrit.

photo florence vial

Manylam MAO : Depuis le premier confinement, beaucoup de lyonnais ont décidé de changer de métier, de changer d’orientation, de changer de voie, de changer de vie… Ce matin pour en parler j’ai le plaisir de recevoir Florence VIAL, Directrice du CIBC Rhône et représentante du CEP. Bonjour Florence !

Florence VIAL : Bonjour Madame, bonjour à tous ! Merci de m’accueillir pour parler du service CEP conseil en évolution professionnelle.

MM : En effet, la dixième antenne du CEP Conseil en évolution professionnelle dans le Rhône a ouvert ses portes il y a quelques jours à Oullins. Florence, dites-moi pour quelle raison est-ce qu’on change de métier, de voie d’orientation aujourd’hui ?

FV : Pour beaucoup de raisons. C’est vrai que cette année a été très particulière et beaucoup de personnes se sont posé de nombreuses questions sur leur avenir. Certains parce que leur entreprise n’allait pas bien à cause de la crise. D’autres ont découvert le confinement et se sont dit qu’on pouvait travailler différemment. Des personnes qui avait déjà, avant, l’intention de changer de métier sans avoir pris le temps de réfléchir. D’autres parce qu’elles commencent à avoir des problématiques de santé et donc se disent que faire ce métier toute leur vie ça va être plus compliqué que ce qu’il avait prévu… On pourrait citer d’autres idées mais il est vrai qu’on peut avoir plein de raisons de changer de métier !

MM : Est-ce qu’il faut avoir peur, peut-être, de changer de boulot, de métier, d’orientation en ce moment surtout en pleine période de crise sanitaire et économique ? Que pourriez-vous dire justement aux personnes qui n’osent pas encore se lancer ?

FV : C’est vrai que la période est très incertaine. Moi ce que je peux leur dire, ce que je peux vous dire, c’est vraiment faites-vous accompagner ! Alors justement, le CEP, le Conseil en évolution professionnelle, est un service gratuit, financé par l’état, donc qui vous permet, vous salariés du secteur privé et indépendants, d’être accompagnés donc de sécuriser votre conversion si vous souhaitez la faire. C’est la première étape pour ne pas se lancer dans le vide et pour faire les choses de façon sécurisée. Le conseiller peut vous aider à faire les bons choix, analyser le marché, ne pas faire de bêtises, faire les choses vraiment dans l’ordre et de façon accompagnée.

MM : Florence, quelles sont les démarches pour en bénéficier ?

FV : Alors c’est très simple. Il y a un numéro non surtaxé, le 09 72 01 02 03, qui vous permet d’accéder à une plateforme avec des chargés d’informations qui d’une part vérifieront que vous êtes bien salarié du secteur privé ou indépendant et ensuite qui vous donneront un rendez-vous au plus proche de chez vous ou de votre lieu de travail et au plus rapide avec un Conseiller en évolution professionnelle.

MM : Vous dites que c’est un dispositif qui est gratuit, mais qui est-ce qui paye ce dispositif ?

FV : C’est France compétences qui finance entièrement ce dispositif.

MM : Tout le monde est concerné, donc tous les indépendants, les commerçants, les artisans, les consultants. Mais les jeunes et les étudiants dans tout ça alors ?

FV : Nous, effectivement, nous sommes financés pour les salariés du secteur privé et les indépendants. Les jeunes ont aussi un conseil en évolution professionnelle, ça va être les missions locales. Dans chaque ville il y a des missions locales et ce sont elles qui font le Conseil en évolution professionnelle pour les jeunes. Pour les demandeurs d’emploi, ça va être le Pôle emploi ou l’Apec pour les demandeurs d’emploi cadres.

MM : D’accord. Et si on veut par exemple accumuler des compétences ? On peut aussi passer par vous ou pas ? par le CEP ou pas ?

FV : Effectivement, par exemple, on peut valider les compétences avec une VAE. Donc le CEP peut permettre d’entamer une démarche de VAE. On peut acquérir des compétences avec une formation et le CEP peut nous aider à trouver la formation, les financements. Après, si on veut être dans une démarche de bilan de compétences, on est sur une démarche un peu plus approfondie. Donc le conseiller peut vous expliquer en quoi consiste un bilan et vous aider à comprendre si c’est le dispositif qui vous correspond.

MM : C’était Florence VIAL, Directrice du CIBC Rhône, également représentante du CEP. Florence merci beaucoup ! A très bientôt !

FV : Merci à vous tous ! Très belle journée !

FranceConnect+ et le CPF : qu’est-ce qui change le 25 octobre ?

À partir du 25 octobre 2022, l’achat de formation via votre CPF sur la plateforme "Mon compte formation" sera sécurisé avec le service FranceConnect+. Cette authentification renforcée via l’identité numérique de La Poste permet de lutter contre l’usurpation d’identité lors de démarches administratives sensibles.